quote

Le gardianou s’en va le seden sur l’épaule attraper son chivaü pour acamper les bioüs.

Les traditions camarguaises font partie intégrante de notre pays

Les traditions camarguaises font partie intégrante de notre pays. Aboutissement d’un long travail de sélection, le taureau fait l’objet d’un véritable culte. Il est au centre de toutes les fêtes populaires appelées chez nous fêtes votives. Les courses camarguaises en sont les principales attractions. Vues de l’extérieur comme une sorte de jeu, entre les raseteurs et les taureaux, elles sont reconnues comme un sport à travers la Fédération Française des Courses Camarguaises. Les raseteurs vêtus de blanc doivent enlever les attributs (cocardes et ficelles) placés autour des cornes des taureaux. Les taureaux les plus vaillants sont appelés cocardiers et ont leurs noms en haut de l’affiche.

 

taureau de camargue arènes vauvert abrivado taureau camargue
croix de camargue

La « croix de Camargue » ou « croix des gardians », incarne trois vertus fondamentales 

- La croix et ses tridents de gardians expriment la foi,

- L’ancre des pêcheurs symbolise l’espérance,

- Le cœur représente la charité des saintes Maries, les trois disciples féminines de Jésus, venues, selon la légende, s’établir en Camargue.

La croix camarguaise a été créée en 1926 par Hermann-Paul, illustrateur Parisien, à la demande du Marquis de Baroncelli.

Tombeaux dédiés aux taureaux

Les tombes de taureaux sont une véritable curiosité. Elles sont situées pour la plupart sur les terres des manadiers. Seule exception, celle du taureau Le Sanglier, à l’entrée du village du Cailar, en l’honneur de ce célèbre cocardier de la manade Fernand Granon (1920 - 1930).

tombe le Sanglier

Les empègues

taureau

Dans certains villages vous ne manquerez pas de remarquer de petits dessins au pochoir qui encadrent les portes des maisons : on les nomme les Empègues. Elles sont apposées par la jeunesse des villages à l’occasion des aubades (récolte de dons pour l’organisation de la fête votive).